Historique

Les bonnes choses ont une histoire

Entrée de l'usine de Traou Mad a Pont-Aven

TRAOU MAD, "Choses Bonnes" en breton, est le nom d'un sablé épais inventé en 1920 par Alexis Le Villain, boulanger de Pont-Aven. Dans les années 50, sa fille Marguerite transforme ce succès de proximité en véritable entreprise.

Usine de fabrication des Galettes Traou Mad

En 1974, certaines étapes de la production et du conditionnement sont automatisées alors que les ingrédients et la recette restent toujours les mêmes. La tradition artisanale est conservée mais une alliance originale naît au cours des années 80, celle de la peinture et de la gastronomie

 

Reproductions Gauguin sur les boites Traou Mad

En effet, la petite ville de Pont-Aven , berceau de TRAOU MAD, est surnommée la cité des peintres car de nombreux artistes, dont Paul Gauguin y ont séjourné. Des oeuvres de Paul Gauguin, dont la célèbre Ronde Bretonne, font leur apparition sur les boîtes de biscuits et le succès est immédiat. Un logo associant TRAOU MAD et PAUL GAUGUIN scellera ce lien.

 

 

Fabrication des crepes dentelles

La société se diversifie en 1994 grâce à l'aquisition de deux usines de crêpes dentelle: LES MASCOTTES et MILLCREPES, l'une à Quimper et l'autre à Collégien. C'est ainsi que se sont lancées les crêpes dentelle à la marque TRAOU MAD, sucrées bien sûr mais aussi avec des fourrages salés, pour les cocktails, les APERI'CREPES.

 

 En 2012, TRAOU MAD rejoint le groupe GALAPAGOS, leader en biscuiterie traditionelle bretonne. Les fameux Palets et Galettes de Pont-Aven font désormais partie des délices bretons du Groupe qui fabrique déjà, à travers sa filiale LOC MARIA BISCUITS, les célèbres GAVOTTES, les GALETTES PLEYBEN et les biscuits JOS PERON; Fabrique de gateaux bretons LE VILLAIN